Epilobium Angustifolium L.

Nederlands : Gewone wilgenroosje
English : Willow herb
Noms vernaculaires : Laurier de Saint-Antoine, Osier fleuri, Antoinette, Fausse lysimaque, Plante à feu.


Description

La tige de l'épilobe peut atteindre 0,5 m à 2,5 m de hauteur. Les racines sont rampantes

Les feuilles sont nombreuses mais peu denses (éparses), alternes, sessiles, entières, lancéolées et très allongées. Leur bord est souvent partiellement enroulé et leurs nervures forment un réseau.

Les fleurs sont grandes d’un rose-pourpre vif, de bonne taille (jusqu’à 3 cm de diamètre), en longue grappes fournies terminales (type racèmes symétriques). Chaque fleur possède 4 pétales étalés en croix, un peu inégaux. Les 8 étamines et le style sont incurvés vers le bas. Quatre stigmates blancs s’étalent aussi en croix à maturité. Le nectar est sécrété au sommet de l'ovaire ; il est protégé de la pluie par les bases dilatées des étamines et par la rangée de poils du style. Le pollen est violet foncé le matin seulement.

La floraison est basifuge, de juin à septembre, plutôt juillet-août en plaine ; chaque fleur reste ouverte deux jours environ, ce qui permet une longue floraison de chaque pied. Fruit : capsule linéaire rouge-brun pleine de semences, qui s'ouvre par des fentes au sommet. Elle porte de nombreuses graines brunes, environ 300 à 400 par fruit et 80 000 par plante. Les graines ont des poils soyeux qui facilitent l'anémochorie (dispersion par le vent) favorisant la colonisation rapide des milieux propices. Une fois établie, la plante se propage aussi largement par ses racines qui se rejoignent sous le sol.

Répartition et habitat

L'épilobe est une espèce pionnière présente en colonie dense dans tous les terrains dégagés, comme les coupes de bois, clairières, lisières, talus, ravins humides, lieux incendiés. Elle s’étend à la faveur des déboisements et des incendies et pousse jusqu'à une altitude de 2 500 m.

Références